Recul de 10% du résultat semestriel net d'Eutelsat

le
0
RECUL DE 10% DU RÉSULTAT SEMESTRIEL NET D'EUTELSAT
RECUL DE 10% DU RÉSULTAT SEMESTRIEL NET D'EUTELSAT

PARIS (Reuters) - Eutelsat a annoncé jeudi une baisse de son résultat net au premier semestre de l'exercice 2011-2012 en raison d'une augmentation de ses charges financières et de son taux d'imposition liée aux opérations récentes de refinancement de sa dette.

La maturité moyenne de l'endettement du groupe a été portée de 3,8 ans au 30 juin 2011 à 5,16 ans à l'issue des opérations de refinancement réalisées en décembre dernier.

Le carnet de commandes de l'opérateur de satellites, qui compte parmi ses concurrents le luxembourgeois SES et l'américain Intelsat, a progressé de près de 10%, à 5,3 milliards d'euros.

Le groupe confirme être en ligne avec l'objectif de réaliser un chiffre d'affaires supérieur à 1.235 millions d'euros pour l'exercice en cours, précisant toutefois qu'il s'agit d'un objectif "ambitieux", compte tenu à la fois de l'environnement concurrentiel actuel sur certaines régions et d'un décalage partiel du déploiement des services du satellite de services aux professionnels KA-SAT.

Par ailleurs, le groupe réitère ses objectifs à moyen terme pour les trois exercices de la période juillet 2011 à juin 2014.

Eutelsat avait dit l'été dernier prévoir jusqu'en 2014 une croissance annuelle moyenne de ses ventes supérieure à 7% et une marge d'Ebitda supérieure à 77%.

Au premier semestre, le résultat net, part du groupe, ressort à 156,8 millions d'euros, en baisse de 17,6 millions d'euros (-10,1%), impacté par un effet non récurrent lié à l'opération de refinancement de la dette du groupe.

Eutelsat a pour premier actionnaire le Fonds stratégique d'investissement(FSI) avec 26% du capital, après la cession en janvier par l'opérateur autoroutier espagnol Abertis de 16%, ramenant sa participation à 15%.

L'action a clôturé jeudi en hausse de 1,88% à 29,61 euros, portant sa capitalisation boursière à 6,5 milliards d'euros.

Jean-Michel Bélot et Cyril Altmeyer, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant