Recul attendu du bénéfice des compagnies aériennes en 2017-Iata

le
0
    GENEVE, 8 décembre (Reuters) - Les compagnies aériennes 
dégageront cette année des bénéfices inférieurs à ce qui avait 
été précédemment anticipé et ces bénéfices devraient reculer en 
2017 avec la hausse des cours du pétrole et un ralentissement 
attendu de la demande, a dit jeudi l'Iata. 
    L'Association internationale du transport aérien, qui réunit 
265 transporteurs représentant 83% du trafic aérien mondial, 
table désormais pour 2016 sur un bénéfice net total du secteur 
de 35,6 milliards de dollars (33 milliards d'euros) - ce qui 
resterait un record - contre une projection précédente de 39,4 
milliards et 35,3 milliards en 2015. 
    S'agissant de 2017, l'Iata voit ce bénéfice total revenir à 
29,8 milliards de dollars ce qui interromprait une série de cinq 
années de suite de progression des profits. 
    Les attaques terroristes menées contre des aéroports - 
notamment contre celui de Zaventem à Bruxelles - et contre des 
destinations touristiques prisées en Afrique du Nord et en 
Europe ont entraîné un net tassement de la demande sur certaines 
liaisons. 
    Même s'ils sont encore divisés par plus de deux par rapport 
à leurs derniers pics de plus de 100 dollars atteint en juin 
2014, les cours du brut sont en hausse de plus de 35% depuis le 
début de l'année. 
    L'Iata voit la facture kérosène des compagnies aériennes 
atteindre 129 milliards de dollars en 2017, soit une hausse de 
4,1% par rapport au total estimé de 2016. 
    Cela étant dit, à 7,9%, le retour sur capital projeté pour 
2017 devrait être supérieur au coût du capital pour la troisième 
année de suite. 
    Le trafic passagers devrait augmenter de 5,1% en 2017 contre 
une hausse estimée de 5,9% en 2016. 
    Les compagnies aériennes nord-américaines devraient dégager 
en 2017 une marge bénéficiaire nette de 8,5% l'année prochaine, 
contre une rentabilité de 2,9% pour leurs homologues européennes 
et asiatiques, poursuit l'Iata. 
 
 (Victoria Bryan; Benoît Van Overstraeten pour le service 
français, édité par Patrick Vignal) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant