Recrudescence des violences en Ukraine avant des pourparlers

le
0

KIEV, 3 août (Reuters) - Quatre militaires ukrainiens ont été tués et quinze autres blessés dans des affrontements avec les séparatistes prorusses au cours des dernières 24 heures, avant le coup d'envoi de pourparlers à Minsk sur l'application du cessez-le-feu, a déclaré lundi l'armée ukrainienne. Il s'agit du plus lourd bilan annoncé par Kiev en plus de deux semaines. Selon le porte-parole de l'armée ukrainienne Andriy Lissenko, les rebelles emploient des armes lourdes interdites par l'accord de cessez-le-feu conclu à la mi-février à Minsk. Les combats les plus intenses se déroulent dans les quartiers ouest du bastion séparatiste de Donetsk, a-t-il dit. D'après les calculs de Reuters, sur la base des points quasi quotidiens fournis par l'armée de Kiev, 29 soldats ukrainiens ont été tués et 175 autres blessés dans l'est de l'Ukraine en juillet en dépit de la trêve entrée en vigueur en février. Côté rebelle, l'agence de presse séparatiste DAN a fait état lundi d'un bilan de 22 civils et combattants séparatistes tués et 29 autres blessés le mois dernier dans des attaques des forces gouvernementales. Des émissaires de la Russie, de l'Ukraine et des forces séparatistes doivent se retrouver lundi dans la capitale biélorusse. Cette réunion du "groupe de contact", sous les auspices de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), doit porter sur le retrait des armes lourdes des lignes de front prévu par les accords de Minsk. (Natalia Zinets, Alessandra Prentice; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant