Recrudescence de la piraterie dans le golfe de Guinée

le
0
(Commodesk) Les actes de pirateries se multiplient au large du Nigeria et du Bénin. Selon le groupe Geos, spécialisé dans la prévention et le management des risques, les attaques se font aussi de plus en plus violentes, comme en témoigne celle d'un cargo taïwanais qui, le 13 février dernier, s'est conclue par la mort du capitaine et du chef mécanicien. De plus, selon Geos, de nombreux actes de pirateries ne seraient pas rapportés ni diffusés pour ne pas effrayer les investisseurs et les assureurs.

Les attaques de pirates nigérians ont par ailleurs tendance à se déplacer vers les côtes béninoises, en raison du renforcement des capacités sécuritaires du Nigeria. Mais, selon Geos, le transfert approuvé fin janvier d'une partie de la sécurité maritime nigériane vers une compagnie privée appartenant à un ancien rebelle du Delta du Niger, vivement critiqué par l'ONU, « pourrait engendrer de graves problèmes organisationnels et de confiance de la part des professionnels de la mer ».

Le golfe de Guinée est, après le large des côtes somaliennes, la zone où les risques de pirateries sont les plus importants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant