Recours au 49.3 : les frondeurs et la droite vent debout

le , mis à jour à 22:55
6
Recours au 49.3 : les frondeurs et la droite vent debout
Recours au 49.3 : les frondeurs et la droite vent debout

Manuel Valls a annoncé ce mardi après-midi à l'Assemblée le recours à l'article 49-3 pour l'adoption de la loi Travail présentée en deuxième lecture à l'Assemblée Nationale. «J'ai décidé d'engager la responsabilité du gouvernement» sur ce «texte de progrès social», objet d'«une large concertation», a expliqué le Premier ministre, dénonçant «une alliance des contraires» et «des conservatismes».

 

Devant cette annonce du chef de l'exécutif, les députés de droite ont d'abord quitté l'hémicycle. Parallèlement, les réactions politiques ne se sont pas fait attendre. Le chef de file des frondeurs, Christian Paul, s'est interrogé sur «l'aptitude du Premier ministre à gouverner» après que ce dernier a refusé l'amendement porté par 130 députés socialistes portant sur la rémunération des heures supplémentaires.

 

Refuser un compromis majoritaire, abuser du 49-3 c'est une décision d'une incroyable brutalité. Rien ne l'obligeait, personne ne l'oubliera.

— Christian Paul (@christianpaul58) 5 juillet 2016

 

Jean-Luc Mélenchon s'est lui dit favorable à faveur d’une motion de censure. « Les députés de la majorité de 2012, élus avec nos voix, doivent déposer une motion de censure. En tout cas, ils doivent voter cette motion, même si c'est la droite qui la dépose », a déclaré le député européen du Parti de Gauche. Un avis partagé par André Chassaigne qui a lancé « un appel solennel » allant dans ce sens.

 

Du côté des communistes, Pierre Laurent a fustigé le « choix antidémocratique » d’un « gouvernement dans l’impasse. C’est une défaite politique. Le gouvernement est coupé du pays, de ceux qui sont la gauche réelle, » a indiqué le secrétaire national du PCF.

 

« Une vraie mascarade »

 

Dans un communiqué, les Jeunes socialistes ont exprimé leur mécontentement à l’égard d’un gouvernement qui a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 il y a 8 mois

    il conviendrait de poursuivre ce gouvernelent pour haute trahison !!!

  • nayara10 il y a 8 mois

    Démocratie IslamoSocialiste....

  • milano12 il y a 8 mois

    et on se tapote sur le dos apres a vomir

  • fabandri il y a 8 mois

    Ou peut on avoir la liste des frondeurs , ca peut servir pour plus tard .

  • serge537 il y a 8 mois

    jeunes socialiste assistés.....il faut etre precis

  • glitzy il y a 8 mois

    Les frondeurs n'ont qu'à faire chuter le gouvernement, si leurs convictions leur valent plus cher que leurs sièges. Après tout, les prochaines élections sont dans dix mois, le risque pris diminue de jour en jour...