Record de ventes chez Swatch Group

le
0
Le numéro un mondial de l'horlogerie profite de l'augmentation de la demande venant d'Asie. Il a même raté un demi-milliard de francs suisses de ventes, car la production peine à suivre. Plus de 1.000 embauches sont prévues.

Nouvelle année ­record pour le groupe Swatch (Breguet, Omega, Blancpain, ­Tissot...). Sept mois après la disparition de son fondateur, Nicolas Hayek, à l'âge de 82 ans, le numéro un mondial de l'horlogerie fait de nouveau la preuve de sa solidité.

Ses ventes ont progressé l'an passé de 18,8%, à 6,4 milliards de francs suisses (4,9 milliards d'euros), dépassant ainsi leur record de 2008. La forte appréciation et la volatilité du franc suisse ont néanmoins coûté à l'empire horloger aux dix-huit marques 3 % de son chiffre d'affaires.

La bonne santé de Swatch provient essentiellement des performances du segment montres et bijoux (+24,5%), et ce dans la quasi-totalité des segments de prix. La marque Omega, la deuxième au monde en termes de chiffre d'affaires derrière Rolex, devrait «bientôt» atteindre son objectif de ventes annuelles de 3 milliards de francs suisses, a annoncé Nick Hayek, le fils du fondateur, qui a pris les rênes du groupe. Les ventes d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant