Reconstitution à Paris de la bagarre ayant mené au décès de Méric

le , mis à jour à 09:51
0

PARIS, 26 mai (Reuters) - Une reconstitution de la rixe qui a entraîné la mort du militant d'extrême gauche Clément Méric en juin 2013 a eu lieu mardi matin dans le 9e arrondissement de Paris, a-t-on appris de source judiciaire. Cette reconstitution a été ordonnée par les juges d'instruction chargés du dossier, a-t-on précisé, confirmant une information de RTL. Il s'agit d'un acte qui intervient "plutôt en fin d'instruction", indique cette source. Le principal suspect, Esteban Morillo, mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, était convoqué pour cette reconstitution, ajoute la source. Samuel, un apprenti boulanger également mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, était aussi convoqué, dit-elle. Esteban Morillo, proche du mouvement d'extrême droite Troisième Voie, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire en septembre dernier. Il avait reconnu en garde à vue avoir porté deux coups au militant antifasciste, dont celui l'ayant fait tomber. C'est une "rixe" entre militants antifascistes et ultra-nationalistes, qui s'étaient croisés de manière fortuite aux abords d'un immeuble du 9e arrondissement de Paris, qui a entraîné le décès de l'étudiant Clément Méric, 18 ans, en juin 2013. A la suite de cette affaire, le gouvernement a décidé en juillet 2013 de dissoudre les groupes d'extrême droite "Troisième voie" et "Jeunesses nationalistes révolutionnaires". (Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant