Réconciliation au sommet de l'UMP 

le
0
À l'université d'été de l'UMP, 2012 oblige, le premier ministre et le patron du parti majoritaire ont mis en scène leur rapprochement de façade.

MAJORITÉ Samedi soir, à Marseille. Les berlines officielles s'arrêtent à l'entrée du Palais des congrès, où se tient le campus de l'UMP. Jean-François Copé et François Fillon descendent du même véhicule et gravissent ensemble les marches qui mènent au dîner. Sourires affichés, un brin crispés. «Sarko, Sarko !», scandent les militants qui avaient été briefés. «Il n'y avait pas de raison de mettre en scène une course à l'applaudimètre entre Copé et Fillon», résume un cadre UMP, qui ne peut s'empêcher de faire remarquer que le premier ministre a fait son entrée entouré... des «mousquetaires» de la droite (Copé, Jacob, Baroin, Le Maire, Chatel, Pécresse).

Après des mois de guerre larvée, Fillon et Copé se sont efforcés d'afficher leur unité, à quelques mois d'une élection présidentielle qui s'annonce délicate pour la droite. «On veut montrer qu'on avance groupés», note un proche de Copé. «Il y a une volonté d'apaisement des deux côtü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant