Récompense d'un million d'euros pour les bijoux du Carlton

le
1
UN MILLIONS D'EUROS DE RÉCOMPENSE POUR LES BIJOUX VOLÉS AU CARLTON
UN MILLIONS D'EUROS DE RÉCOMPENSE POUR LES BIJOUX VOLÉS AU CARLTON

CANNES (Reuters) - Les Lloyd's, assureurs britanniques, via le cabinet d'expertise SW Associates, offrent un million d'euros de récompense pour la première personne qui fournira des informations permettant de retrouver le butin record du vol du Carlton de Cannes.

Des pierres précieuses et des diamants d'une valeur de 103 millions d'euros appartenant au joaillier russo-israélien Leviev ont été dérobés le 28 juillet dans le palace de la Croisette par un malfaiteur solitaire, toujours en fuite.

SW Associates indique dans son annonce, qui sera publiée mercredi dans des journaux, que cette offre est soumise à certaines conditions, qu'il ne précise pas.

L'annonce comporte un numéro d'appel libre disponible une heure par jour ainsi qu'un mail, reward1millionE@gmail.com, et les photos de quatre des bijoux volés, deux bagues serties de diamants, une broche et un pendentif.

John Shaw, directeur général de SW Associates, a dit espérer que la récompense serait suffisante pour inciter un témoin, une personne proche du voleur ou quelqu'un sollicité pour le recel des bijoux à se manifester.

L'assureur, qui pourrait devoir rembourser la maison russo-israélienne Leviev après ce spectaculaire vol à main armée, a tout intérêt à offrir une forte récompense.

Des assureurs avaient déjà offert une somme élevée (un million de dollars, soit 700.000 euros) après l'attaque de la prestigieuse joaillerie Harry Winston à Paris en 2008, où 85 millions d'euros de bijoux avaient été dérobés.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui a fait le point mardi à Cannes sur les mesures de sécurité mises en place après une succession de vols de bijoux, a estimé que cette initiative de l'assureur allait "dans le bon sens."

"Mais, par principe, je préfère faire confiance aux services de police, de gendarmerie et à la justice", a-t-il nuancé lors d'un point de presse.

"PIQURE DE RAPPEL"

"Les deux affaires du Carlton et de Khronometry (une horloge de luxe attaquée quelques jours plus tard) ne doivent pas faire oublier les efforts déployés pour assurer la sécurité", a-t-il ajouté, rappelant que 143 policiers supplémentaires étaient déjà affectés l'été aux zones les plus touristiques de Nice et de Cannes.

Manuel Valls, qui a arpenté une partie de la Croisette, a confirmé la création d'un Comité, "pourquoi pas Comité Prestige" a-t-il lancé, qui, à l'image du Comité Vendôme à Paris créé en 1936, réunira les commerçants à risque, les collectivités et les forces de police.

Cette structure qui devrait se réunir pour la première fois jeudi permettra par exemple de mettre en place "des audits de sécurité et des formations très pointues".

A Cannes, le malfaiteur armé d'un pistolet a réussi à s'introduire dans un salon du Carlton où un exposant de Dubaï présentait les "Extraordinary diamonds" du joaillier Leviev.

L'homme est entré par une porte-fenêtre qui n'aurait pas dû être ouverte, ce qui a révélé des failles dans la sécurité.

Les mesures annoncées n'ont pas totalement convaincu les professionnels.

"Il est évident que pour nous ces affaires sont une piqûre de rappel. Le Carlton a peut-être réveillé des vocations", a dit Jean-Pierre Venou, président des commerçants de Cannes Prestige après la rencontre avec le ministre.

"Les policiers font leur travail mais il n'y a pas assez de patrouilles en uniforme, on ne les voit jamais. Il faut plus d'effectifs et de dissuasion", a-t-il dit à Reuters.

Natalie Huet, avec Matthias Galante à Cannes, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le mardi 6 aout 2013 à 12:51

    radins!