Récoltes sucrières perturbées par les intempéries au Brésil

le
0

(Commodesk) Au Brésil, la première région sucrière du monde, le centre-sud, donnera moins qu'attendu, en raison des pluies, estime Raizen, la filiale éthanol de Shell et Cosan. Les pluies de mai ont accru le volume de cannes, mais réduit leur taux de sucre.

La région centre-sud devrait produire 31,5 millions de tonnes, contre 33,1 mdt attendues au démarrage de la « safra » mi avril d'après Unica, le syndicat des producteurs de sucre. Le ramassage des cannes devrait durer jusqu'en décembre, les sols détrempés retardant actuellement les opérations.

Le premier exportateur mondial, devrait produire en tout 520 millions de tonnes de sucre, 5% de plus que la saison passée.

En juillet, 963.000 tonnes de sucre partiront du port de Paranagua, et le double (1,88 million de tonnes) du port de Santos, estime le consultant spécialisé SA Commodities.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant