Récolte de vin revue à la baisse à cause des intempéries

le
0
LES PRÉVISIONS DE RÉCOLTES DE VIN REVUES À LA BAISSE
LES PRÉVISIONS DE RÉCOLTES DE VIN REVUES À LA BAISSE

PARIS (Reuters) - De mauvaises conditions climatiques conduisent pour la deuxième fois le ministère de l'Agriculture à revoir à la baisse le potentiel de production de vin français cette année.

De violents orages ont endommagé cet été les vignes en Bourgogne et dans le Bordelais, tandis que des conditions défavorables, fraîches et humides, ont ralenti la croissance des raisins au mois de juin.

Selon les chiffres du ministère, la récolte est estimée à 44,5 millions d'hectolitres de vin en 2013, en baisse de près de 3% par rapport à sa prévision de début août (46,8 millions) et de 4,5% par rapport à celle de juillet (46,6 millions).

Cette récolte devrait dépasser celle de l'an passé, historiquement faible, mais se situer sous la moyenne des cinq dernières années (45,4 millions d'hectolitres).

Le millerandage, défaut de maturation de la vigne, et la coulure, avortement partiel des raisins, sont encore visibles dans de nombreuses zones, ajoute le ministère.

"Les orages destructeurs de début août dans le Bordelais et les effets de la coulure et du millerandage, plus prononcés que prévus initialement, conduisent à revoir à la baisse le potentiel de production", dit-il.

Des orages dans le Libournais et l'Entre-deux-Mers sont à l'origine d'environ 600.000 hectolitres de production perdue. Le ministère table sur une production totale dans la région de Bordeaux de 4,4 millions d'hectolitres (-19%).

La région Champagne reste une zone favorisée, avec une prévision en hausse de plus de 50% par rapport à l'an dernier et des vignes en relativement bon état.

Cependant, avec une faible croissance de raisins, la récolte de cette année serait plus tardive que d'habitude et sensible à la météo des prochaines semaines.

La Bourgogne et le Beaujolais s'apprêtent à connaître la campagne la plus tardive depuis trente ans, ajoute le ministère.

Axelle du Crest avec Gus Trompiz, édité par Emmanuel Jarry

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant