Reclus de Monflaquin : le gourou perd de sa superbe

le
1
Le gourou Thierry Tilly comparaît depuis lundi, pour avoir manipulé et dépouillé une famille aristocratique du sud-ouest, les Védrines. Au fil du procès, son emprise sur le clan semble totale mais il peine à se justifier.

Dans le box du tribunal de Bordeaux, Thierry Tilly apparaît de plus en plus agité. Il comparaît depuis lundi, et pour encore une semaine, accusé d'avoir manipulé une famille aristocratique du sud-ouest, les Védrines, et de les avoir dépouillés de leurs bien entre 2000 et 2009. Le montant du forfait est estimé à environ 5 millions d'euros. Le procès progresse de manière chronologique. Au fur et à mesure qu'il approche de la chute du prévenu, arrêté en 2010, celui-ci perd de sa superbe: son propos se fait de plus en plus délirant, sa gestuelle devient saccadée et, par moments, il bégaye.

S'il a commis les faits qui lui sont reprochés, M. Tilly est l'un des plus exceptionnels escrocs qui soit. Il pourrait même prétendre à la dignité de gourou honoraire, tant son emprise sur ses proies fut totale. Au début de l'année 2008, il a déjà siphonné la majeure partie de la fortune familiale, le trait de génie consistant à laisser les dupes orchestrer leur propre fai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TONAR22 le vendredi 28 sept 2012 à 18:04

    va être embauché par hollande !