Reclus de Monflanquin : le prévenu délire dans son box

le
0
Condamné à 8 ans de prison en première instance, Thierry Tilly, accusé d'avoir spolié intégralement la famille de Védrines, livre à la cour d'appel des propos décousus, se prétendant, entre autres, neveu de la reine d'Angleterre.

Le procès en appel de l'affaire dite des «reclus de Monflanquin» s'est ouvert lundi, pour la semaine, à Bordeaux. En première instance, le principal prévenu, Thierry Tilly, avait été condamné à 8 ans de prison -le parquet en avait requis dix- pour avoir intégralement spolié, entre 1999 et 2009, la famille de Védrines, jusqu'à son château de Monflanquin, dans le Lot-et-Garonne. Un comparse également sanctionné, Jacques Gonzalez (4 ans de prison) n'a pas fait appel du jugement.

Le contraste était saisissant, devant le tribunal correctionnel, entre l'ampleur de la manipulation mentale et la personnalité falote de l'escroc mis à nu: malingre, atteint de logorrhée, manifestement mégalomane, ses amphigouris avaient même fait sourire, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant