Récit des coulisses du remaniement : "On a l'impression qu'on va se désintégrer"

le
0
François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls.
François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls.

À l'Élysée, ambiance glaciale au lendemain de la débâcle. "On a l'impression que si on bouge un pied, on va se désintégrer", confie à la mi-journée un conseiller du président. Et puis, dans un rire un peu nerveux, cet aveu : "On n'en sait pas plus que vous..." Depuis le début de matinée, les rumeurs autour d'un proche remaniement valsent au rythme des rendez-vous annulés. Ou tenus. Manuel Valls ne vient pas prendre son petit-déjeuner à Matignon avec Jean-Marc Ayrault. Plus tard, c'est Jean-Marc Ayrault qui ne reste pas déjeuner à l'Élysée avec François Hollande. Mais le Premier ministre reçoit tout de même le patron du PS Harlem Désir. L'ami du président Stéphane Le Foll annonce tôt sur RTL que le président va s'expliquer "sans doute à la télévision". Une source à l'Élysée nous le confirme, l'intervention aura lieu le soir même. En attendant, les hypothèses se succèdent en une des sites d'information. La révélation du refus du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian d'entrer à Matignon fait son petit effet sur les réseaux sociaux. "Je n'ai pas eu mon chef depuis une heure et quart, je n'ai pas d'info !"Un conseiller ministériel vit très mal d'être contraint de prendre l'avion dans la matinée pour regagner Paris après la soirée électorale. En atterrissant, il nous lâche au téléphone : "Je suis stressé ! Je n'ai pas eu mon chef depuis une heure et quart, je n'ai pas d'info !" Qu'il se rassure : personne n'en a. Un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant