Récidivistes : droit de regard sur les libérations anticipées

le
0
Depuis 2005, plusieurs textes, impulsés par Nicolas Sarkozy, ont tenté de réduire les risques de récidives des grands criminels.

Le casier judiciaire de Tony Meilhon, assassin présumé de Laëtitia, ne comporte pas moins de 13 condamnations, mais le multirécidiviste avait toutefois purgé l'ensemble de ses peines. Il n'a pas bénéficié de libération conditionnelle, et de source judiciaire, une part importante de son crédit de réduction de peine lui avait été supprimée.

Dans le texte en préparation sur les jurés populaires, la Chancellerie envisage de placer des assesseurs aux côtés du juge d'application des peines pour décision de libération concernant les détenus ayant été condamnés à moins de dix ans de prison. De nombreux représentants des associations de victimes et de leurs familles, comme l'Institut pour la justice, militent pour que les victimes bénéficient d'un pouvoir d'intervention direct en cas de libération anticipée d'un prisonnier.

Bracelet électronique

Une proposition de loi a été déposée en ce sens par le député UMP de Marcq-en-Bar½ul, commune dans la l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant