Récidive : Taubira provoque la colère des victimes

le
3
INFOGRAPHIE - Indignées d'avoir été écartées des débats sur la récidive, elles se mobilisent et écrivent au ministre.

Ce jeudi-là, Sophie a pris place dans les larges fauteuils de la Maison de la chimie, à Paris, décidée à suivre attentivement les débats de la «conférence de consensus» visant à tracer des pistes de lutte contre la récidive pour le ministère de la Justice. Progressivement, la jeune femme sent la colère l'envahir. Sophie a beau avoir tenté de se construire une vie «normale», effectué une carrière dans les ressources humaines et élevé deux enfants, elle reste au fond d'elle la petite fille de 12 ans qui a vu ses deux parents massacrés sous ses yeux. Une victime, qui, malgré elle, «en a pris pour perpette, avec la douleur» explique-t-elle. Or, sur l'estrade, elle voit défiler des experts de tout poil, un détenu ; mais des victimes, comme elle, de ces criminels récidivistes dont il est tant question, non. Elle prend rageusement des notes. Devant ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le jeudi 21 mar 2013 à 22:26

    M6744133 : 100% d'accord avec vous. Je ne suis pas loin de penser qu'elle ne rêve que d'une chose, détruire la ré publi que qu'elle a toujours combattu. Ce n'est pas de la parano. Simple constat de son parcours...

  • M6744133 le jeudi 21 mar 2013 à 21:46

    Lorsque l'on nomme une telle personne à cette fonction on devrait la passer au scanner et au détecteur de mensonge et de la folie ! Taubira est une catastrophe pour la France ! le Monde rit de ce personnage vulgaire et haineux ! j'arrête car ... censure assurée ...

  • M5005891 le jeudi 21 mar 2013 à 20:58

    Mais que Tou pira bien se taise et dégage.