Récidive: le «tout sauf la prison» de Taubira

le
2
La « conférence de consensus » qui s'ouvre jeudi matin part du principe que la détention est un frein à la réinsertion.

Cinq ans après leur libération, près de 60 % des anciens détenus retournent sous les verrous. C'est à ce fléau, celui de la récidive, que veut aujourd'hui s'attaquer Christiane Taubira, avec l'organisation d'une «conférence de consensus» qui se tient ces jeudi et vendredi à la Maison de la chimie à Paris. Malgré son nom, ce deuxième grand chantier de la ministre de la Justice ne devrait pas être beaucoup plus consensuel que le débat qui vient de se clore à l'Assemblée sur le mariage gay.

Une trentaine d'experts, sélectionnés par le comité d'organisation de la conférence pilotée par Nicole Maestracci - magistrate que François Hollande vient de choisir pour rejoindre le Conseil constitutionnel en mars -, vont exposer leurs travaux pendant ces deux jours. Un jury se réunira ensuite afin d'extraire les idées jugées les plus pertinentes. La ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2496916 le jeudi 14 fév 2013 à 09:22

    Quelle les gardent chez elles... en Guyane, elle les enverras vite a Cayenne.

  • mlaure13 le jeudi 14 fév 2013 à 08:46

    Récidive: le «tout sauf la prison» de Taubira ???...OK...LA MORT !!!!!!......