Rechute du marché automobile européen en mai

le
2
LE MARCHÉ AUTOMOBILE AU PLUS BAS DEPUIS 20 ANS POUR UN MOIS DE MAI DANS L'UE
LE MARCHÉ AUTOMOBILE AU PLUS BAS DEPUIS 20 ANS POUR UN MOIS DE MAI DANS L'UE

PARIS (Reuters) - Les ventes de voitures neuves sont reparties à la baisse dans l'Union européenne en mai, selon des données publiées mardi par l'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) susceptibles de doucher les espoirs d'une embellie nés de la première hausse en 19 mois de ces ventes en avril.

L'ACEA a précisé que le marché automobile européen s'était contracté de 5,9% le mois dernier. En volume, les 1.042.742 unités écoulées en mai est un creux de 20 ans pour ce mois. En mai 1993, le nombre de ventes de voitures neuves était ressorti inférieur à un million.

Sur les cinq premiers mois de l'année, la baisse des ventes est de 6,8%, à 5.070.840 unités.

Sur l'ensemble de 2012, le marché automobile avait connu sa pire performance en 17 ans. Et les choses ne devraient pas s'améliorer cette année, la baisse de la demande devant continuer à affecter au premier chef les constructeurs de masse, qui se retrouvent coincés entre des capacités excédentaires et une guerre des prix.

L'Allemagne, premier marché automobile européen a vu ses ventes reculer de 9,9% en mai, le repli étant de 8,8% depuis le début de l'année. En France, le marché automobile a baissé de 10,4% le mois dernier et de 11,9% sur la période janvier-mai.

Les Pays-Bas ont subi une chute de 37% des ventes de nouvelles voitures, ce qui porte le recul sur les cinq premiers mois de l'année à 30,8%.

Parmi les grands marchés européens, la Grande-Bretagne reste le seul en croissance, les ventes de voitures y ayant progressé de 11,0% sur le seul mois de mai et de 9,3% sur la période janvier-mai.

La Belgique est un autre rare pays où les ventes de voitures se portent plutôt bien, avec une hausse du marché automobile de 9,2% le mois dernier et de 3,9% depuis le début de l'année.

Parmi les constructeurs généralistes, le français PSA Peugeot Citroën a le plus souffert en mai, avec une chute de 13,2% de ses ventes. General Motors (-11,3%), Fiat (-10,8%) et Renault (-10,0%) ont également subi des baisses à deux chiffres.

Le segment haut de gamme continue de tirer son épingle du jeu, avec notamment une hausse de 0,7% des ventes de Daimler.

Andreas Cremer; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gjack le mardi 18 juin 2013 à 11:40

    notre président visionnaire va bien nous annoncer que la courbe va finir par s'inverser...

  • van-cail le mardi 18 juin 2013 à 10:02

    Avant on changeait de bagnole tous les 5 ans, maintenant c'est tous les 10 ans.