Recherche Di Maria DÉSESPÉRÉMENT

le
0

On ne reconnaît plus Angel Di Maria. Plus d'un an après son arrivée dans la capitale, l'attaquant argentin n'est plus que l'ombre du feu follet qui avait mené le Real Madrid à la victoire en Ligue des champions 2014. Auteur d'une première saison encourageante (15 buts, 24 passes décisives), largement au-dessus de ses standards statistiques habituels, El Fideo devait prendre le relais technique d'une équipe orpheline de Zlatan Ibrahimovic. Son profil est en effet le plus adapté aux préceptes vantés par Unai Emery. Sa capacité d'accélération, sa vision du jeu et sa technique léchée devraient exceller dans le jeu de transition rapide prôné par l'entraîneur basque. Il n'en est rien. Sa complicité évidente avec le Suédois s'est muée en incompréhension et en manque d'affinités criant avec ses compères de l'attaque, Lucas et Cavani. Emery, si prompt à prôner la concurrence, lui renouvelle pourtant éternellement sa confiance. Dimanche contre Marseille, Di Maria a été rappelé sur le banc à un quart d'heure de la fin. Visiblement agacé, il pouvait néanmoins remercier son entraîneur d'avoir mis fin à ce supplice. Il a préféré snober sa poignée de main alors qu'il sortait d'un match où il avait encore perdu 29 ballons, une habitude cette saison où un tiers de ses initiatives se terminent par une perte de balle. Alors, où est le problème ? A vrai dire, personne n'a franchement la réponse. « Il a un coup de mou, c'est vrai, mais il n'y a rien de grave, souligne un de ses proches. Je suis persuadé que, comme Cavani qu'on critiquait il y a quelques semaines, il va faire taire ses détracteurs rapidement. » Un avis partagé par son coach. « Quand un joueur ne fait pas un bon match, c'est le moment pour un entraîneur de l'aider, glisse Emery. Je vais lui donner la confiance et l'aider à s'améliorer. » Dimanche, il a été sifflé par le Parc. Un public exigeant qui se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant