Recherche acheteurs pour biens franciliens de plus de 300.000 ¤

le
2
kurhan/shutterstock.com
kurhan/shutterstock.com

(Relaxnews) - Les taux d'intérêt repartent un peu à la hausse. Si cette dernière est compensée par le léger recul des prix en Île-de-France, il est surtout bénéfique aux petites surfaces. Les biens familiaux eux se vendent mal selon le baromètre de Meilleursagents.com du jeudi 10 octobre.

Entre le 1er septembre et le 1er octobre derniers, les prix ont reculé en moyenne de -0,7% à Paris, -2% en grande couronne, et entre 0% et -0,7% en petite couronne. "Le marché est résolument à la baisse", déclare Sébastien de Lafond, président et fondateur de Meilleursagents.com à l'occasion de la sortie jeudi 10 octobre de son 52e baromètre mensuel. Ce réseau en ligne confirme même la baisse des prix franciliens de 0% à -5% sur l'année 2013, mais sans effondrement.

Peu de ventes de biens familiaux

Ce baromètre révèle aussi une distorsion entre biens familiaux et petites surfaces. En-dessous de 300.000 ? les ventes restent rapides, mais au-delà de cette valeur fatidique, les transactions sont devenues difficiles. Sur ce créneau, les acheteurs "sont plus hésitants que les vendeurs. Pas simple dans ces conditions de déterminer ou d'ajuster son prix de vente car les retours du marché sont rares", précise le dirigeant. Conséquence : plus le bien est grand, plus il est éloigné du centre de Paris ou des villes prisées en banlieue, plus il est difficile à vendre.

Un tiers du revenu francilien moyen pour un bien à 300.000 ?

CQFD : le marché immobilier est particulièrement favorable aux acheteurs solvables, "en particulier sur les grandes surfaces et en banlieue", ajoute Sébastien de Lafond. Grâce à la baisse des prix, le pouvoir d'achat augmente toujours même si le coût du prêt immobilier est légèrement à la hausse. Reste qu'avec un taux moyen de 3,4% sur vingt ans, un ménage parisien dont le revenu moyen est de 5.500 ? finance à peine un achat de 300.000 ? avec une mensualité de 1865 ?. "S'il est possible de faire de bonnes affaires, les acheteurs ne doivent pas rêver de l'Affaire du siècle", avertit le dirigeant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ETIHAD le dimanche 13 oct 2013 à 22:51

    pas la peine d'aller au Qatar, tous les hauts fonctionnaires socilistes et leurs chefs ont des patrimoines supérieurs à 1 000 000 d"euros, et peuvent par conséquent se présenter à l'achat avec leurs émoluments. ils ont b.a.i.s.é.e.s leurs électeurs

  • M3182284 le jeudi 10 oct 2013 à 17:43

    vas voir au Qatar si j'y suis, ou bien augmente le RSA