Récession : Hollande pointe la crise européenne, l'UMP tacle sa politique

le
108
Récession : Hollande pointe la crise européenne, l'UMP tacle sa politique
Récession : Hollande pointe la crise européenne, l'UMP tacle sa politique

Alors que la France est rentrée officiellement en récession, François Hollande a jugé lors du Conseil des ministres que la situation était «grave, rien ne sert de la minimiser». Mais cette récession est «moins profonde qu'en 2008 et 2009», selon le président de la République dont les propos ont été rapportés par la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem. Il a notamment pointé «la chute de la demande européenne» pour expliquer ces mauvais indicateurs, même si la France a été «moins impactée que ses voisins.» Ces chiffres de l'Insee, «le président de la République a considéré qu'ils nous obligeaient et confortaient en même temps nos initiatives pour relancer la croissance en Europe», selon la porte-parole.

Cette mauvaise nouvelle tombe au plus mauvais moment pour François Hollande qui rencontre ce mercredi les 27 commissaires européens pour les convaincre que la France engagera les réformes nécessaires afin de revenir dans les limites de ses engagements budgétaires sans tuer sa croissance. Autre difficulté pour le chef de l'Etat français, sa rencontre avec la Commission intervient sur fond de rumeurs de remaniement à Paris, avec en ligne de mire Bercy et son patron, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici.

Ce dernier a jugé pour sa part que cette situation n'était «pas une surprise, c'est largement dû à l'environnement de la zone euro. » Il a estimé que cela ne devait «en aucun cas nous détourner de nos objectifs et de nos politiques. C'est maintenant qu'il faut muscler encore nos dispositifs économiques, mobiliser toute notre énergie pour créer des emplois et faire en sorte que nous ayons une économie qui soit plus souple, plus compétitive, plus réactive, plus créative, plus innovante. C'est ce que fait le gouvernement.»

Bayrou appelle à la création d'un «gouvernement d'unité nationale»

A droite, les ténors en profite pour critiquer l'action du gouvernement et...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danapoin le jeudi 16 mai 2013 à 15:54

    Chatnou a raison. Les socialopes c'est encore plus pire que tout le reste! Les français auraient du se rappeler 1981 ou avec le mitrand il ne c'est pas passé grand chose si ce n'est faire payer les français pour sa ba.tarde et sa copine et encourager l'immigration non choisie, on en voit le résultat.

  • lorant21 le jeudi 16 mai 2013 à 15:47

    Ben oui, si la France va mal, c'est la faute à Merkel! On ne peut pas embaucher assez de militants PS (pardon de profs), c'est la faute à l'Allemagne!

  • chatnour le jeudi 16 mai 2013 à 15:43

    IL FAUT QUE CA PETE ! LES VIRER, voilà ce qu'on peut faire ! tous dans LA RUE ! On ne peut plus continuer avec cet abruti, incapable clientéliste, plus menteur que cahuzac selon ce dernier (et c'est pas peu dire) et sa clique de profiteurs corrompus, ringards, menteurs et inaptes ! Ca suffit, il faut que ça change et MAINTENANT, PAS DANS QUATRE ANS ! MANIF A LA SORBONNE CE SOIR 16 MAI à 19 heures : https://twitter.com/xdeparis/status/334587104027873280/photo/1 (même pas manif FN)

  • ppetitj le jeudi 16 mai 2013 à 11:27

    Pingouin vient de découvrir la crise. Pendant la campagne présidentielle il n'y avait pas de crise c'était Sarko le problème. OUI-OUI découvre le monde réel...

  • 11246605 le jeudi 16 mai 2013 à 10:52

    Heureusement qu'il n'était pas président en 2008. Malheureusement il l'est devenu !

  • MNY-2012 le jeudi 16 mai 2013 à 10:04

    L'environnement de la zone EUR, c'est lui pour 50%!!! Sarko avait commencé par la même connerie et s'était repris sur la fin, pas assez fort = cela lui a coûté son poste à un cheveu...oh!landouil est arrivé malgré lui comme en 68, un cheval avait réussi son diplôme comme lui de la Sorbonne...

  • MNY-2012 le jeudi 16 mai 2013 à 10:00

    Je suis triste qu'il y ait des neu-neu dans ce forum qui défendent oh!landouil, oui ils ont raison c'est la faute des autres, mais est-ce qu'ils savent au moins lire l'anglais, l'allemand ou le chinois, et pourtant, et pourtant ils ont été à l'Éducation Nationale, eu plein de papier qui leur disent plomb: dis-plomb pour voir? leur a-t-on demander à l'ENA pour voir leur capacité à plomber tout ce qu'ils touchent

  • M898407 le mercredi 15 mai 2013 à 22:46

    Combien de temps encore allons nous accepter que ce président totalement incompétent prenne la parole, au nom de la France, dans les instances internationales? Il est la risée du monde entier et semble ne pas s'en rendre compte.

  • nebraska le mercredi 15 mai 2013 à 22:40

    Crise ?? Quelle crise ? Tout va bien en france pourtant. On créée des emplois dans la fonction publique à tours de bras (merci le mercredi travaillé pour les enfants + les emplois "d'jeun's + police te gendarmerie), on donne aux pays du magrehb, on augmente la prime de rentrée scolaire (09/2012), on augmente le budget de l'état 2013 basé sur 1 croissance. Quelle crise ?

  • fbordach le mercredi 15 mai 2013 à 21:44

    Mince, ce n'est plus Sarkozy mais la crise européenne. Pour quelqu'un qui niait cette crise il y a un an c'est une drôle de prise de conscience. Allez les cocus, courage, le changement c'est pas pour maintenant...