Rebsamen rouvre le dossier délicat de la proportionnelle

le
0

Hostile à la loi sur le non-cumul entre un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale, François Rebsamen plaide pour l'élection des députés à la proportionnelle.

L'élection des 577 députés à la proportionnelle «n'est pas d'actualité». Jeudi soir, le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a opposé une fin de non-recevoir au patron des sénateurs socialistes, François Rebsamen, qui avait plaidé le même jour pour l'élection des députés à la proportionnelle. Le ministre a souligné que «l'instauration d'une dose de proportionnelle pour l'élection des députés est l'engagement 48 de François Hollande» pendant la campagne présidentielle. Il a rappelé que la commission Jospin avait proposé d'introduire 10 % de proportionnelle, soit 58 sièges concernés. Mais pour Alain Vidalies, si le président de la République «a toujours à l'esprit ce projet», la proportionnelle intégrale est «exclue», car elle est «incompatible avec la nécessité de dégage...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant