Rebsamen quittera le ministère du Travail s'il est élu maire de Dijon

le , mis à jour à 00:11
13
Rebsamen quittera le ministère du Travail s'il est élu maire de Dijon
Rebsamen quittera le ministère du Travail s'il est élu maire de Dijon

Comme nous l'annoncions ce jeudi matin dans nos colonnes, le ministre du Travail François Rebsamen va briguer la mairie de Dijon (Côte-d'Or) ainsi que la communauté urbaine après le décès d'Alain Millot lundi dernier. Le ministre, toujours élu municipal et conseiller de la communautée urbaine de la capitale bourguignonne, avait cédé ses mandats à son premier adjoint Alain Millot, lors de sa nomination au gouvernement en avril 2014.

Un conseil municipal extraordinaire doit être convoqué le 10 août pour élire le nouveau maire, suivi d'une assemblée du Grand Dijon qui se choisira un nouveau président. Selon le quotidien local Le Bien Public, François Rebsamen aurait réuni sa majorité jeudi matin pour annoncer son intention de revenir aux affaires dans la capitale des ducs de Bourgogne.

François Rebsamen aurait reçu son bon de sortie du gouvernement et a donc décidé de reprendre la direction de la Ville et de la communauté urbaine de Dijon. L'Elysée a fait savoir que «si Rebsamen est élu maire de Dijon, il sera remplacé (...) Il y a un principe: il n'est pas possible de cumuler une fonction ministérielle et un mandat exécutif local.»

«Tant que le président ne m'aura pas demandé de cesser mes fonctions, je les assumerai», a pourtant indiqué le ministre du Travail, ajoutant qu'il «remettra sa démission entre les mains du président et du Premier ministre, quand ses engagements ministériels seront terminés.»

Manuel Valls a coupé court à toute ambiguïté en rappelant le principe de non-cumul des mandats.

En attendant l'élection, l'intérim est assuré par Nathalie Koenders à la mairie de Dijon et Pierre Pribetich à la communauté urbaine.

Une candidature «indécente» pour l'UDI

Le président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, Philippe Vigier, a jugé «indécente» jeudi la candidature du ministre du Travail François Rebsamen à la mairie de Dijon. «Cette annonce est proprement indécente, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le vendredi 31 juil 2015 à 16:36

    La moutarde me monte au nez! Pauvres dijonnais quelle dégringolade.

  • M4484897 le vendredi 31 juil 2015 à 08:53

    Reste a espérer que les dijonnais ne seront pas assez **** pour se prendre un nul pareil comme maire, le malheur c'est que c'est sa bande qui doit l'élite et non le peuple

  • xk8r le vendredi 31 juil 2015 à 08:23

    un incompétent viré !

  • xk8r le vendredi 31 juil 2015 à 08:22

    Enfin un ministre viré !

  • tropfort le vendredi 31 juil 2015 à 07:57

    Mais personne n'élira plus un soc en France. Plus que l'exil pour ce mec qui nous a pillé...

  • Road40 le vendredi 31 juil 2015 à 07:17

    Rebsamen est en fuite ....son incompetence au poste qu'il occupe est désormais confirmée .Messieurs les chomeurs vous en avez la preuve . Ce poste n'est pour lui qu'une remuneration et du pantouflage .Aucune implication , juste du blabla .

  • mark92 le vendredi 31 juil 2015 à 03:16

    Le plus terrible c'est encore les 30% de votants pour la clique à grollande et Cie. Vivement le vote des immigrés pour qu'ils continuent de bien bouffer à l'élysée. Et la case neuve en ballade, le grollande en vadrouille... Cela recommence les convois vers ou depuis Vélizy.Chirac avait dissous le GLAM pour ne plus faire concurence à Air France. Grollande l'a rétabli.

  • M5441845 le vendredi 31 juil 2015 à 00:42

    C'est vrai qu'être le ministre qui doit commenter tous les mois la hausse du chômage tout en promettant qu'il va bientôt baisser et en assurant que notre président est déterminer a consacrer toute son énergie.... etc etc... fini par être déprimant. Jolie porte de sortie la mairie de Dijon, mais insuffisante pour masquer un échec cinglant!

  • s.thual le vendredi 31 juil 2015 à 00:40

    pas de gene monsieur le maire le cumul d emplois ne vous perturbe pas aors que vous n avez pas cree un seul depuis votre ministere,,,avec environ des millions de chomeurs,,,,c est beau la France vu comme ca!

  • mark92 le vendredi 31 juil 2015 à 00:30

    Super. MERCHI LES SOCIALOS "la conduite sans permis ou sans assurance est jusqu'à présent passible d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende. Cette infraction pourrait bientôt ne plus être considérée comme un délit, mais comme une contravention. C'est en tout cas l'objet d'un des volets du projet de loi de Christiane Taubira sur la «Justice au XXIe siècle» qui sera présenté vendredi en conseil des ministres". MERCHI LA TOBI RAT et retour à la casba. Avant 2017 si possible.