Rebond plus fort que prévu des exportations chinoises en décembre

le
0
REBOND PLUS FORT QUE PRÉVU DES EXPORTATIONS CHINOISE EN DÉCEMBRE
REBOND PLUS FORT QUE PRÉVU DES EXPORTATIONS CHINOISE EN DÉCEMBRE

PEKIN (Reuters) - La croissance des exportations chinoises a rebondi plus fortement qu'attendu en décembre, pour atteindre son plus haut niveau en sept mois, même si les perspectives pour 2013 restent incertaines en raison de doutes sur la demande en provenance des Etats-Unis et de l'Europe.

En valeur, les exportations ont augmenté de 14,1% le mois dernier en glissement annuel alors que les économistes interrogés par Reuters n'anticipaient que 4%.

Quant aux importations, elles ont progressé de 6% en valeur le mois dernier contre 3,0% prévu par les analystes alors qu'elles étaient restées stables en novembre.

"Le commerce chinois est toujours confronté à des incertitudes en 2013 (...) Mais nous nous attendons à ce que la situation soit relativement meilleure qu'en 2012", explique Zheng Yusheng, porte-parole des douanes.

Les bonnes performances du commerce extérieur chinois au mois de décembre n'ont cependant pas suffi pour atteindre les objectifs fixés pour 2012, avec une hausse de 7,9% des exportations et de 4,3% des importations sur l'année, bien loin de la barre des 10% visée par Pékin.

Pour la balance commerciale chinoise, le mois de décembre se solde néanmoins par un excédent de 31,6 milliards de dollars (24,2 milliards d'euros), après 19,6 milliards en novembre. Sur l'ensemble de l'année, cet excédent atteint 231,1 milliards de dollars.

LA CROISSANCE DES EXPORTATIONS VOUÉE À RALENTIR

Les exportations ont constitué la principale entrave à la marche en avant de l'économie chinoise ces deux dernières années, marquées entre autres par sept trimestres consécutifs de ralentissement de la croissance du produit intérieur brut (PIB), ramenée à 7,4% en rythme annuel au troisième trimestre 2012.

Cette évolution est due notamment à l'impact de la crise de la zone euro: les échanges bilatéraux entre la Chine et l'Union européenne ont diminué de 3,7% en 2012, et ce malgré la reprise des exportations vers l'UE le mois dernier (+1,9%) après six mois de baisse.

Les exportations vers les Etats-Unis, elles, ont rebondi de 9,6% en décembre, après une baisse de 2,6% le mois précédent.

En novembre, les exportations chinoises dans leur ensemble avaient enregistré un gain de 2,9%, expliqué par les analystes par une comparaison avec des chiffres particulièrement bas l'an passé et par l'effet ponctuel des commandes de fin d'année qui ne permettaient pas d'y voir un tournant.

"A la fin de l'année, les exportateurs ont tendance à répondre rapidement à l'augmentation des commandes extérieures. La hausse temporaire pourrait résulter de quelques facteurs saisonniers ayant créé un pic", commente Ma Xiaoping, économiste pour HSBC à Pékin.

"Sur les prochaines années, nous nous attendons à une croissance des exportations qui reste faible, sous les 10% en 2013", explique-t-il, s'appuyant sur les indicateurs américains et européens.

Ces sombres perspectives commerciales contrastent toutefois avec des données qui montrent une bonne résistance de la demande de prêts et une croissance continue du crédit, ce qui soutient les espoirs que la deuxième économie mondiale, en pleine transition politique, ait rebondi vers un taux de croissance proche de 8% au dernier trimestre 2012.

Xiaoyi Shao et Koh Gui Qing; Agathe Machecourt pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant