Rebond des résultats de SocGen, nouvelle perte en Russie

le
3
LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE MULTIPIE PAR CINQ SON BÉNÉFICE NET AU 1ER TRIMESTRE
LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE MULTIPIE PAR CINQ SON BÉNÉFICE NET AU 1ER TRIMESTRE

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - La Société générale a dégagé un bénéfice net multiplié par cinq au premier trimestre, les activités de marché, de financement et de gestion d'actifs ayant notamment compensé une nouvelle perte en Russie confrontée aux conséquences du conflit ukrainien.

La deuxième banque française par la capitalisation boursière, après BNP Paribas, indique dans un communiqué avoir dégagé un résultat net de 868 millions d'euros pour les trois premiers mois de l'année, contre 169 millions au premier trimestre 2014 qui avait été marqué par une lourde dépréciation en Russie.

Son produit net bancaire (PNB) a quant à lui progressé de 12,3% à 6,35 milliards d'euros.

La banque souligne avoir enregistré une perte de 91 millions d'euros dans ses activités en Russie où elle est présente à travers sa filiale Rosbank.

En février dernier, le groupe avait prévenu s'attendre à de nouvelles pertes dans le pays où l'économie continue de pâtir des sanctions occidentales mises en oeuvre l'année dernière en raison du rôle de Moscou dans le conflit séparatiste ukrainien.

Fin avril, le Premier ministre russe Dmitri Medvedeva a indiqué que l'économie russe s'était contractée de 2% au premier trimestre 2015, tout en affirmant que la situation était en cours de stabilisation.

D'après le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 858 millions d'euros pour un produit net bancaire de 6.265 millions d'euros.

La semaine dernière, BNP Paribas a fait état d'une hausse de 17,5% de son résultat net à 1.648 millions d'euros au premier trimestre tandis que de son côté, l'espagnole Santander, première banque de la zone euro, a vu son bénéfice net bondir de 30% sur les trois premiers mois de l'année. et

Crédit agricole S.A. a publié également mercredi des résultats trimestriels en hausse, soutenus notamment par la performance de ses activités de banque de financement et d'investissement (BFI) et la diminution du coût du risque.

En Bourse, l'action Société générale affiche depuis le début de l'année un gain de près de 28% après un recul de 17,12% en 2014. Le titre a clôturé mardi soir à 44,765 euros.

(Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot le mercredi 6 mai 2015 à 10:01

    Comprends pas comment leurs couts au T1 (frais de gestion) peuvent s'envoler comme ca...

  • gl060670 le mercredi 6 mai 2015 à 08:20

    surtout esprit critique, spécialité française !!!

  • idem12 le mercredi 6 mai 2015 à 07:53

    danalias, votre esprit critique et votre capacité d’analyse ne cesseront jamais de me surprendre....