Rebond des marchés européens, soutenus par de bons trimestriels

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont rebondi mardi, soutenues par de bons résultats trimestriels et un sentiment du consommateur américain à un pic de sept ans, tandis que la place de Paris était freinée dans son élan par un avertissement de Sanofi sur les ventes de ses traitements contre le diabète.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur a atteint son plus haut niveau depuis octobre 2007, une annonce qui a contrebalancé l'impact négatif de la baisse inattendue des commandes de biens durables et de la hausse plus faible que prévu du prix des maisons.

Les investisseurs sont néanmoins restés prudents en attendant l'issue de la réunion de deux jours de la Réserve fédérale, qui démarrait ce mardi.

Les économistes s'attendent à ce que la Fed confirme la fin de son programme de rachat d'actifs (ou assouplissement quantitatif), tout en compensant cette annonce par un message prudent concernant le calendrier du relèvement de ses taux directeurs, prochaine étape de la normalisation de sa politique monétaire.

Face à la faiblesse persistante de l'économie de la zone euro et le ralentissement de l'économie chinoise, la fin annoncée des mesures de stimulation monétaire aux Etats-Unis a pesé sur les marchés au cours des dernières semaines. Mais la perspective d'un report dans le temps de la hausse des taux américains a favorisé un retour de l'appétit pour le risque.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé sur une hausse modeste, de 0,39%, à 4.112,67 points. Mais le Footsie britannique a repris 0,61% et le Dax allemand 1,86%, alors que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 regagnait 1,24% et le FTSEurofirst 300 remontait de 0,98%.

Les valeurs bancaires ont rebondi, au lendemain de prises bénéfices à la suite de la publication des résultats des tests bancaires européens dimanche, voire de lourdes pertes pour les banques ayant échoué comme Monte dei Paschi di Siena.

L'indice bancaire de la zone euro a rebondi de 0,87%, le titre Monte Paschi, qui avait chuté de 21,5% lundi, a repris timidement 1,4%.

L'annonce par BP d'une augmentation de son dividende au titre du troisième trimestre soutient les valeurs du secteur pétrolier, Total progressant de 2,39%, l'italien ENI de 1,74% et l'espagnol Repsol, le groupe britannique ne gagnant toutefois que 1,57%.

UBS, la principale banque suisse, a bondi de 5,77% après avoir annoncé un bénéfice en hausse de 32% au troisième trimestre malgré de nouvelles provisions pour le règlement de litiges aux Etats-Unis.

Le géant pharmaceutique suisse Novartis s'est adjugé 1,81% après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Environ le quart des sociétés de l'indice paneuropéen STOXX 600 ont publié leurs résultats trimestriels jusqu'à présent et environ 66% d'entre elles ont publié des résultats conformes ou meilleurs que prévu et 61% un chiffre d'affaires conforme ou meilleur, selon les données de Thomson Reuters Starmine.

Contre la tendance, Sanofi a chuté de 10,64%, après avoir alerté le marché sur le fait que des pressions aux Etats-Unis sur le prix du lantus du diabète, pèseraient sur les ventes de cette activité en 2015. Avec ces pertes, Sanofi a abandonné sa place de première capitalisation boursière du CAC 40 au profit de Total.

Le groupe italien de services pétroliers Saipem a chuté de 5,8% après avoir abaissé ses prévisions de résultats annuels dans la foulée de la publication d'un bénéfice net inférieur au consensus.

Le dollar a limité ses pertes contre un panier de devises de référence après l'indice de confiance du consommateur américain, alors que le Brent se stabilisait autour des 86 dollars le baril.

(Avec Blaise Robinson et Herbert Lash, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant