Rebond des Bourses européennes en début de séance

le
0

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont rebondi en ouverture jeudi, soutenues par l'espoir d'une avancée dans les négociations à Washington sur le budget et sur la dette.

Barack Obama a lancé mercredi une série de consultations avec les parlementaires du Congrès, qui se poursuivront ce jeudi, pour tenter de sortir les Etats-Unis de la paralysie politique qui menace de les condamner au défaut de paiement sous une dizaine de jours.

Les républicains pourraient être disposés à relever temporairement le plafond de la dette pour se donner le temps de mener des négociations budgétaires plus globales, sans risquer de se trouver en défaut de paiement.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,84% à 4.161,87 points vers 7h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,67% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,45%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,88%.

"Le marché revient vers les actifs à risque, même si nous ne sommes guère optimistes", souligne Isao Kubo, responsable de la stratégie actions chez Nissay Asset Management. "Les investisseurs reviennent aux achats avec prudence."

Selon une enquête Reuters, le CAC 40, qui a progressé de 13,5% depuis le début de l'année, devrait encore gagner quelque 3,8% d'ici à la fin décembre, et l'indice paneuropéen FTSE 300 encore 5% d'ici la fin de l'année.

Aux valeurs, Arkema s'adjuge près de 2,4% après qu'UBS est passé à l'achat sur le titre, avec un objectif de cours porté de 80 à 100 euros.

A Londres, le libraire WH Smith s'adjuge 9% après avoir annoncé une hausse supérieure aux attentes - de 6% - de son bénéfice annuel et un nouveau plan de rachat d'actions de 50 millions de livres (59 millions d'euros).

Le dollar se redresse encore un peu, après avoir touché un plus bas de huit mois contre le yen mardi, tandis que l'or poursuit son recul.

Sur le front du pétrole, le Brent se raffermit vers les 109,85 dollars le baril après sa forte baisse de la veille déclenchée notamment par la plus forte hausse des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis depuis un an.

Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant