Rebond avorté à la Bourse de Paris

le
0
DR
DR
Aux États-Unis, la Fed a poursuivi la réduction de son programme de soutien, dans des proportions conformes aux attentes. Depuis le début de la crise financière, la banque centrale américaine avait injecté plus de 4.000 milliards de dollars dans le système mondial, ce qui avait contribué à faire gonfler les marchés boursiers émergents. La réduction de cette manne est l'une des causes de la grande prudence des certains spécialistes concernant ces pays à l'heure actuelle. Prudence accentuée par les données macroéconomiques mitigées concernant ces pays. Ainsi la confirmation d'un mauvais indice des directeurs d'achat chinois pour janvier a mis les marchés asiatiques sous pression ce matin... Plus que jamais, le "stock-picking" va devenir prépondérant dans les prochains jours, à l'occasion des publications des résultats annuels des sociétés...

WALL STREET

Wall Street a clôturé en net repli, plombée par les craintes concernant les marchés émergents et alors que la Fed a, comme attendu, réduit son programme de rachat d'actifs de 10 milliards de dollars. Les publications trimestrielles d'entreprises se sont poursuivies à un rythme soutenu, avec une déception concernant Yahoo et des prévisions froidement accueillies pour Boeing... Facebook tient la vedette après la clôture. Le Dow Jones recule finalement de 1,19% à 15.740 pts alors que le Nasdaq perd 1,14% à 4.051 pts. Le S&P500 cède enfin 1,02% à 1.774 pts.

ECO ET

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant