Real Madrid : Cristiano Ronaldo, un recentrage qui va de soi

le
0

Encore étincelant mardi soir face à l'Atlético Madrid, Cristiano Ronaldo s'avère d'autant plus redoutable lorsqu'il se retrouve positionné dans l'axe de l'attaque.

Mine de rien, Cristiano Ronaldo a fêté ses 32 ans en février dernier. Les saisons défilent pour le Portugais qui, s'il n'a plus ses jambes de 20 ans, reste indéniablement l'un des, si ce n'est le meilleur joueur de la planète. Ses performances stratosphériques en Ligue des Champions lors des matchs qui comptent en sont la preuve. Habitué à affoler les compteurs saison après saison, CR7 affiche des statistiques en-deça de ses standards lors de cet exercice 2016/2017. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, s'il est moins prolifique, c'est parce que Zinédine Zidane n'hésite pas à le mettre au repos quand il le juge nécessaire. Même si l'ancien joueur de Manchester reste le boss, à l'image de son refus d'être remplacé en fin de match lors du quart de finale de la Ligue des Champions face au Bayern Munich.

Des performances qui parlent

Comme depuis le début de sa carrière, le positionnement naturel de Ronaldo se situe sur le flanc gauche de l'attaque. Néanmoins, plus les saisons passent, plus une position à la pointe de l'attaque semble logique dans l'évolution du meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des Champions. Les rencontres face au Bayern Munich et l'Atlético Madrid ces dernières semaines ont prouvé que le Madrilène était d'une efficacité redoutable lorsqu'il évolue à ce poste. C'est déjà dans cette position qu'il avait marqué les esprits en début de saison en inscrivant un triplé face aux Colchoneros en Liga. Habitué à empiler les buts, il garde toute sa lucidité face à la cage adverse dans cette position et peut même se permettre de venir dézoner s'il se sent sevré de ballons. Atout supplémentaire, il a énormément de repères à ce poste pour y évoluer de manière quasiment systématique avec la sélection portugaise ou pour avoir été déjà été aligné dans cette position à d'autres moments de sa carrière.

Benzema parfois sacrifié

En bon pragmatique, Zidane sait faire évoluer son système pour mettre dans les meilleurs conditions sa star. Que ça soit d'entrée de jeu ou en cours de match pour rééquilibrer son équipe, l'entraîneur français n'hésite pas à mettre en place un système à deux attaquants qui permet à Ronaldo de s'exprimer au mieux tout en conservant un équilibre d'équipe. Le Portugais peut également être aligné en pointe sans qu'il y ait forcément un autre attaquant à ses côtés. Cela se fait alors souvent au détriment de Karim Benzema. S'il débute pratiquement toutes les rencontres, le Français les termine rarement, permettant ainsi à Ronaldo de finir les matchs en dépensant moins d'énergie pour garder toute sa lucidité. Un rendement qui pourrait permettre au Real de soulever une deuxième Ligue des Champions d'affilée, ce qui constituerait une première depuis 1990.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant