Real-Juventus en cinq questions

le
0
Real-Juventus en cinq questions
Real-Juventus en cinq questions
La Juventus a-t-elle attendu le Real ? Benzema a-t-il réussi son retour ? Pogba était-il en jambes ? Ronaldo a-t-il été au niveau ? L'arbitre a-t-il eu raison d'accorder un pénalty au Real Madrid ? Revivez Real-Juventus en cinq questions.

La Juventus a-t-elle attendu le Real ?

Non. Contre toute attente, la Juventus a débuté la rencontre avec un bloc placé assez haut. La Vieille Dame a d’ailleurs dominé le premier quart d’heure en se montrant supérieure dans l’entrejeu et en récupérant le ballon dans le camp adverse. Ensuite, le Real Madrid a remis le pied sur le ballon et a commencé à trouver des espaces dans la défense turinoise qui a reculé petit à petit jusqu’au penalty transformé par Ronaldo (23eme). Avec un Andrea Pirlo tranparent, la Juve n’arrivait pas à sortir les ballons correctement lorsqu’elle s’est retrouvée dominée et a eu du mal à se montrer dangereuse en contre. Les Bianconeri ont finalement trouvé la faille sur un coup de pied arrêté frappé par...Pirlo.

Benzema a-t-il réussi son retour ?

Oui. Blessé à la cheville et absent depuis un mois et le quart de finale aller de la Ligue des Champions face à l’Atlético Madrid (0-0, le 14 avril), Karim Benzema retrouvait les terrains mercredi soir pour cette demi-finale retour face à la Juventus. L’international tricolore a retrouvé sa place dans l’équipe comme s’il ne l’avait jamais quittée. Visiblement affûté physiquement, il s’est montré disponible pour ses partenaires, très juste techniquement et s’est procuré plusieurs occasions de but. Il a buté à chaque fois sur un Gianluigi Buffon impérial. Un peu moins bien après le repos, il a été remplacé par Chicharito peu après l’heure de jeu. Quoi qu’il en soit, c’est une copie presque parfaite rendue par l’attaquant madrilène.

Pogba était-il en jambes ?

Non. Buteur pour son retour face à Cagliari (1-1), samedi, après une absence de près de deux mois, Paul Pogba était titulaire face au Real Madrid, mercredi soir. Discret, il n’a pas réussi à s’illustrer comme il l’avait fait pendant l’heure qu’il a passée sur le terrain le week-end dernier. Rarement servi dans de bonnes conditions, le milieu de terrain de la Juventus a également eu du mal à trouver ses coéquipiers. Entre son retour récent, la chaleur madrilène et l’intensité d’une telle rencontre, il a semblé souffrir physiquement mais a réussi le plus important : une déviation de la tête vers Morata pour l’égalisation turinoise. Il aurait même pu inscrire le but du break à la 88eme sans un bon Iker Casillias.

Ronaldo a-t-il été au niveau ?

Non. Absent pendant le premier quart d’heure, il a transformé le penalty obtenu par James Rodriguez, qu’il avait lui-même lancé dans la surface, à la 23eme minute de jeu. Hormis une autre occasion sur une demi-volée du gauche après un superbe contrôle, le Portugais a été transparent. Sans lui, et après la sortie de Benzema (67eme), les occasions madrilènes se sont faites très rares.

L’arbitre a-t-il eu raison d’accorder un penalty au Real Madrid ?

Oui. Il y a bien eu un contact entre Chiellini et James Rodriguez dans la surface turinoise. Certes, le Colombien ne se fait pas prier pour aller au sol mais la décision de Jonas Eriksson n’a rien d’injuste. L’arbitre suédois a également fait le bon choix en n’avertissant pas le défenseur italien, dont la faute n’était pas grossière. Juste avant la pause, il a également été très clairvoyant en sanctionnant le même James Rodriguez d’un carton jaune pour une simulation dans la surface.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant