RÉACTIONS au Royaume-Uni au référendum sur le Brexit

le , mis à jour à 10:54
0
    LONDRES, 24 juin (Reuters) - Principales réactions au 
Royaume-Uni au vote des Britanniques en faveur d'une sortie de 
l'Union européenne lors du référendum du jeudi 23 juin: 
     
    DAVID CAMERON, Premier ministre: 
    "Je ne crois pas qu'il soit opportun que je sois le 
capitaine qui mènera notre pays vers sa prochaine destination. 
    "Les négociations (sur la sortie de l'UE) doivent débuter 
sous la direction d'un nouveau Premier ministre (...) qui 
devrait être désigné lors de la conférence du parti conservateur 
en octobre. 
    "Le nouveau Premier ministre devra choisir à quel moment il 
sera opportun d'invoquer l'article 50 du Traité de Lisbonne." 
     
    JEREMY CORBYN, chef du parti travailliste (opposition): 
    "Beaucoup de gens en ont assez des coupes budgétaires, assez 
de la dislocation économique et sont très en colère de la façon 
dont ils ont été trahis et marginalisés par les gouvernements 
successifs dans les régions les plus pauvres du pays. 
    "L'article 50 doit être invoqué dès à présent pour que nous 
puissions négocier la sortie de l'Union européenne." 
     
    NIGEL FARAGE, chef du parti anti-européen Ukip: 
    "L'UE est en train d'échouer, l'UE est en train de mourir. 
    "J'espère que nous avons fait sauter la première brique du 
mur. J'espère que c'est le premier pas vers une Europe des 
nations souveraines." 
     
    NICOLA STURGEON, Premier ministre écossaise et chef du parti 
nationaliste: 
    "L'Ecosse a envoyé un message fort et sans équivoque pour 
rester au sein de l'UE, et je me félicite de cette adhésion a 
notre statut européen." 
     
    ALEX SALMOND, ancien Premier ministre et dirigeant 
indépendantiste écossais, sur Sky News: 
    "La chose intelligente à faire pour l'Ecosse serait de ne 
jamais quitter l'Union européenne." 
    En réponse à la question de savoir si Nicola Sturgeon va 
réclamer un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse: 
"Oui, je le pense." 
     
    MARTIN MCGUINESS, vice-Premier ministre d'Irlande du Nord, 
qui s'est exprimée en faveur du maintien dans l'UE, et dirigeant 
du Sinn Fein, partisan de la réunification de l'Irlande, à la 
radio publique irlandaise RTE: 
    "Le gouvernement britannique n'a désormais plus de mandat 
démocratique pour représenter les habitants d'Irlande du Nord 
dans les futures négociations avec l'Union européenne et je 
crois que l'organisation d'un 'référendum sur la frontière' est 
un impératif démocratique." 
     
    ARLENE FOSTER, Premier ministre d'Irlande du Nord et chef du 
Parti unioniste pro-britannique: 
    "Les appels à la tenue d'un référendum sur la réunification 
de l'Irlande sont opportunistes. 
    "Il n'y a aucune chance, même s'il y avait une consultation 
sur la frontière, que celle-ci soit en faveur d'une Irlande 
unifiée." 
     
    Cliquer sur les liens suivants pour lire les réactions en 
France  L8N19G1AQ  et dans le reste du monde  L8N19G1L6 . 
 
 (Bureau de Londres; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant