REACTION-Cameron salue la lettre de Tusk, maintient ses exigences

le
0
    LONDRES, 7 décembre (Reuters) - David Cameron a salué la 
lettre publiée lundi par le président du Conseil européen Donald 
Tusk sur l'état des négociations lancées entre Londres et 
l'Union européenne mais a maintenu ses exigences en matière 
d'immigration en provenance des autres pays de l'UE. 
    Le Premier ministre britannique réaffirme qu'il veut 
"absolument" obtenir que les ressortissants de pays membres de 
l'UE qui viennent travailler au Royaume-Uni ne puissent y 
bénéficier des prestations sociales lors de leurs quatre 
premières années de résidence. 
    C'est sur ce point que les discussions sont les plus 
"délicates", selon Donald Tusk, ajoutant qu'"il n'y a 
actuellement pas de consensus". (voir  ID:nL8N13W39W ) 
    Cameron veut renégocier les relations entre la 
Grande-Bretagne et le reste de l'UE avant de soumettre par 
référendum d'ici la fin 2017 la question d'un maintien ou non de 
son pays dans l'ensemble communautaire. 
    Selon sa porte-parole, la lettre adressée par Tusk aux 
dirigeants européens avant le conseil européen des 17 et 18 
décembre constitue un progrès dans la renégociation que Londres 
appelle de ses voeux. 
    Mais Cameron souligne que cette renégociation doit porter 
sur les quatre domaines qu'il a exposés le 10 novembre 
(relations entre pays membres et non-membres de la zone euro; 
compétitivité; souveraineté nationale et intégration européenne; 
prestations sociales et liberté de circulation).      
 
 (Kylie MacLellan; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant