RDC, la tentation burkinabè ? (partie 1)

le
0

En RDC, après trois jours d'émeutes meurtrières à Kinshasa, le Sénat a reporté le vote sur la loi électorale. Ce projet controversé de révision de la loi électorale ouvre la possibilité d'un report de la présidentielle censée avoir lieu fin 2016, ce qui permettrait au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, et réélu en 2011 dans des conditions contestées, de se maintenir à la tête de l'État au-delà de la fin de son mandat, alors que la Constitution lui interdit de se représenter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant