RDC-L'opposition met fin aux discussions avec Kabila

le
0

14 septembre (Reuters) - L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), principale composante de l'opposition en République démocratique du Congo (RDC), a mis fin dimanche aux négociations entamées avec les représentants du président Joseph Kabila pour préparer l'élection présidentielle de novembre 2016. Ces pourparlers menées à Venise et à Ibiza devaient ouvrir la voie à un "dialogue national" avant le scrutin. La constitution interdit au chef de l'Etat de briguer un troisième mandat, mais ses détracteurs le soupçonnent de chercher à se maintenir au pouvoir, qu'il exerce depuis la mort de son père en 2001. "L'Union pour la Démocratie et le Progrès social (...) a pris acte de l'échec des entretiens de Venise et d'Ibiza ayant mis aux prises ses représentants et ceux du camp Kabila et a demandé à ses délégués de se retirer dès cet instant de la table des négociations", dit Etienne Tshisekedi, chef de file du mouvement, dans un communiqué diffusé à Bruxelles, où il est soigné depuis août 2014. Accusant Kabila de chercher à gagner du temps, l'opposition refuse le calendrier électoral qui prévoit une douzaine de scrutins locaux, régionaux et nationaux avant la présidentielle, qui pourrait donner lieu à la première alternance pacifique en RDC. Le Conseil constitutionnel a ordonné récemment une révision de ce calendrier qu'elle a jugé intenable pour des raisons politiques et budgétaires, ce qui pourrait annoncer le report de l'élection. (Aaron Ross, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant