RDC-L'opposant Katumbi en Afrique du Sud pour se faire soigner

le
0
    KINSHASA, 20 mai (Reuters) - L'opposant Moïse Katumbi, 
inculpé jeudi par la justice de la République démocratique du 
Congo qui l'accuse d'avoir recruté des mercenaires, s'est envolé 
vendredi pour l'Afrique du Sud pour y suivre un traitement 
médical, a annoncé son avocat. 
    Certains partisans de Moïse Katumbi craignent que le pouvoir 
profite de ce départ pour l'empêcher de revenir dans son pays, 
une hypothèse écartée par son avocat, George Kapiamba. 
    "Ils ne peuvent le contraindre à l'exil", a-t-il dit, 
ajoutant que Moïse Katumbi se rendait à Johannesburg. "Il 
reviendra", a-t-il dit. 
    Ancien gouverneur du Katanga, la principale région minière 
de la République démocratique du Congo, Katumbi est accusé 
d'avoir recruté de mercenaires, y compris d'anciens soldats 
américains, pour fomenter un coup d'Etat. 
    Moïse Katumbi rejette ces accusations qui, affirme-t-il, 
sont destinées à faire échouer sa campagne électorale pour 
succéder au chef de l'Etat Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001 
et qui ne peut pas briguer un troisième mandat lors de la 
présidentielle prévue en novembre. 
    L'opposant était hospitalisé depuis six jours à Lubumbashi, 
après que la police a dispersé à l'aide de gaz lacrymogènes un 
rassemblement de ses partisans devant les locaux du procureur 
local où il était convoqué.  
 
 (Aaron Ross,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant