RDC-L'opposant Katumbi accusé d'avoir engagé des mercenaires

le
0
    LUBUMBASHI, République démocratique du Congo, 7 mai 
(Reuters) - M oïse Katumbi, personnalité de l'opposition en 
République démocratique du Congo et candidat déclaré à 
l'élection présidentielle, a été convoqué par la justice qui 
l'accuse d'avoir embauché des mercenaires étrangers. 
    Le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba a ordonné au 
procureur général d'enquêter sur ces accusations. 
    L'avocat de Moïse Katumbi, King Kasongo Mushilanama, a 
déclaré à Reuters que son client avait reçu samedi une 
assignation à comparaître lundi devant le procureur de 
Lubumbashi, la deuxième ville du pays. 
    Son client, qui rejette ces accusations, se pliera à 
l'injonction, a précisé l'avocat. 
    Moïse Katumbi, un homme d'affaires multimillionnaire, a été 
le gouverneur de la région du Katanga de 2007 à septembre 2015, 
quand il a quitté le parti du président Joseph Kabila, 
l'accusant de vouloir rester président au-delà de la limite des 
deux mandats présidentiels consécutifs fixés par la 
Constitution. 
    Joseph Kabila est au pouvoir depuis 2001. 
    Une élection présidentielle est prévue pour novembre 2016, 
mais il paraît peu probable que l'élection présidentielle ait 
lieu dans les délais prévus en raison d'obstacles logistiques et 
budgétaires invoqués par le gouvernement. 
 
 (Kenny Katombe,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant