RDC-L'Onu suspend sa coopération à l'offensive contre les FDLR

le
0

NATIONS UNIES, 10 février (Reuters) - La Mission de l'Onu en République démocratique du Congo (Monusco) a cessé de coopérer aux opérations de l'armée congolaise contre les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) en raison des exactions dont deux généraux sont soupçonnés. "La mission de l'Onu en RDC a exprimé son inquiétude concernant l'implication présumée de deux généraux des FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) dans des atteintes aux droits de l'homme et nous avons par conséquent suspendu notre soutien aux opérations anti-FDLR des FARDC", a annoncé un porte-parole des Nations unies à New York. L'organisation, qui est en contact étroit avec Kinshasa, est convaincue qu'une solution sera trouvée, a-t-il ajouté. Les casques bleus continuent à coopérer aux autres opérations des forces gouvernementales. L'offensive contre les FDLR a été ordonnée fin janvier. La présence du mouvement formé d'anciens miliciens hutus impliqués dans le génocide rwandais de 1994 est l'une des causes de la poursuite des violences qui font rage depuis vingt ans dans l'est de la République démocratique du Congo. (Michelle Nichols, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant