RDC-Deux morts lors d'une manifestation contre le gouvernement

le
0
 (Actualisé avec la mort de deux personnes) 
    KINSHASA, 17 août (Reuters) - Deux personnes, dont un 
policier, sont mortes dans des affrontements à Beni, dans le 
nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), lors 
d'une manifestation organisée pour dénoncer l'incapacité de 
Kinshasa à faire cesser les exactions des groupes armés du 
Nord-Kivu, ont rapporté des témoins. 
    Les manifestants entendaient notamment dénoncer le massacre 
d'une cinquantaine de villageois samedi, dans les faubourgs de 
Beni, dernière en date d'une série d'attaques attribuées à des 
rebelles islamistes ougandais qui ont fait plus de 700 morts 
depuis octobre 2014. 
    Les spécialistes de l'Onu et les experts indépendants 
estiment cependant que d'autres groupes armés, y compris des 
soldats congolais, s'en prennent à des civils. 
    Le porte-parole de la police, Pierre Mwanamputu, a indiqué 
que cinq personnes avaient été blessées lors des manifestations 
et que la police avait procédé à 79 arrestations. 
    A Beni, un homme a été tué et cinq autres personnes blessées 
par balle, a-t-on appris de source médicale. Teddy Kataliko, 
président de la Société civile du territoire de Beni, a déclaré 
à Reuters qu'un homme avait été tué par la police lorsque 
celle-ci a ouvert le feu sur les manifestants.  
    Ces derniers, dont certains venaient des villes voisines de 
Butembo et d'Oicha, ont été dispersés par la police et l'armée à 
coups de grenades lacrymogènes et des tirs de sommation 
lorsqu'ils ont tenté de se rendre au centre-ville, a précisé 
Teddy Kataliko. 
    Les violences au Kivu s'ajoutent aux tensions politiques à 
l'approche de l'élection présidentielle prévue en novembre. 
L'opposition a demandé au président Joseph Kabila de s'effacer 
après avoir effectué les deux mandats permis par la 
Constitution. 
 
 (Aaron Ross; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant