RDC-Bemba va faire appel de sa condamnation à La Haye

le
0
    LA HAYE, 28 septembre (Reuters) - Le Congolais Jean-Pierre 
Bemba va faire appel de sa condamnation à 18 ans de prison après 
avoir été reconnu coupable en juin d'avoir supervisé une 
campagne de viols et de meurtres en République démocratique du 
Congo, montrent des documents rendus publics par la Cour pénale 
internationale de La Haye. 
    Ancien vice-président de la RDC, Jean-Pierre Bemba est le 
premier homme à avoir été tenu directement responsable de crimes 
commis par des subordonnés.   
    Dans un document de près de 200 pages, les avocats de 
Jean-Pierre Bemba fustigent l'instruction menée contre leur 
client et affirment que son droit à un procès équitable a été 
bafoué. 
    Bemba dirigeait alors le Mouvement de libération du Congo 
(MLC), qui était venu prêter main forte à l'ex-président 
centrafricain Ange-Félix Patassé après une tentative de coup 
d'Etat. 
    Les magistrats ont fait valoir en juin que les troupes du 
MLC, sous le commandement de Bemba, s'étaient comportées avec 
une "cruauté particulière" en Centrafrique, violant des jeunes 
filles sous les yeux de leurs parents, pillant des habitations 
et parfois tuant des civils. 
 
 (Stephanie van den Berg, Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant