RDC-Arrestation d'un chef rebelle responsable du génocide rwandais

le
0
    KINSHASA, 7 mai (Reuters) - Les autorités de la République 
démocratique du Congo ont annoncé samedi avoir arrêté le numéro 
deux d'un groupe de rebelles impliqués dans le génocide commis 
au Rwanda en 1994 qui fit quelque 800.000 morts parmi les Tutsis 
et les Hutus modérés. 
    Le général Léopold Mujyambéré, chef d'état-major des Forces 
démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), a été 
appréhendé cette semaine dans la ville de Goma dans l'est de la 
RDC lors d'un contrôle de routine de la police, a précisé un 
porte-parole du gouvernement de Kinshasa. 
    "Il a été reconnu par les services de sécurité sur place", a 
déclaré Lambert Mendé. 
    Le général Mujyambéré a été transféré à Kinshasa où un 
tribunal militaire va décider s'il doit être jugé en RDC ou s'il 
doit être extradé vers le Rwanda, a ajouté Mendé. 
    Les FDLR sont composées de militaires et d'anciens miliciens 
hutus qui sont responsables de nombreux massacres au Rwanda en 
1994. 
    La présence de Mujyambéré sur le territoire de la République 
démocratique du Congo était un des arguments avancés par les 
autorités rwandaises pour justifier de nombreuses interventions 
armées sur le territoire congolais lors des conflits qui se sont 
déroulés en 1996 et 2003. 
    L'armée congolaise a lancé en février 2015 une offensive 
comme les FDLR affirmant que ce groupe ne possédait plus qu'une 
centaine de combattants. Selon des experts indépendants, 
l'organisation compterait encore près de 1.500 hommes. 
     
 
 (Aaron Ross; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant