RD Congo : la détresse des habitants de Goma

le
0
Dans la capitale de l'est du Congo, les rebelles du M23 ont contraint les forces gouvernementales à rendre les armes.

Une pile de mitraillettes et de munitions s'accumule au bas de la tribune, au fur et à mesure que les policiers et les soldats de l'armée gouvernementale remettent leurs armes aux rebelles du M23. Au total, plus de 2100 soldats et 700 policiers rejoignent, les uns après les autres, le groupe armé ce mercredi matin, obéissant à un ultimatum lancé par le porte-parole des rebelles sur les ondes de la radio nationale congolaise.

«Les hommes déposent les armes, ce n'est pas facile. Mais nous sommes la police, notre travail est de protéger les gens et leurs biens, quelle que soit la situation», explique Jean-Gabriel Musafari, le porte-parole de la police nationale au Nord-Kivu.

L'ambiance est mi-figue, mi-raisin. Certains soldats échangent des poignées de main chaleureuses avec les rebelles qu'ils connaissent bien pour avoir servi à leur...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant