RD Congo : L'armée repousse une série d'attaques

le
0
Plus de 70 opposants au président Joseph Kabila ont été tués lors d'assauts menés dans les principales villes du pays. Les troupes de l'ONU sont en état d'alerte.

Journée sanglante en République démocratique du Congo. Plus de 70 assaillants, opposants au président Joseph Kabila, ont été tués lors d'attaques menées dans les principales villes du pays. Il s'agirait principalement de partisans du chef religieux Paul Joseph Mukungubila, candidat à la présidentielle de 2006, remportée par l'actuel chef de l'Etat.

A Kinshasa, les hommes en armes ont brièvement pris le contrôle du siège de l'audiovisuel public, prenant en otages plusieurs journalistes. Des témoins ont fait état aussi de tirs dans le camp militaire de Tshatshi, près du ministère de la Défense, mais aussi à l'aéroport de Ndjili dans les faubourgs de la capitale. Une fusillade a également éclaté entre des militaires et des partisans de Mukungubila dans la province du Katanga, à plus de 2.400 km a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant