RD-Congo : l'armée passe à l'offensive dans le Kivu

le
0
En difficulté, les rebelles du M 23, attaqués par plusieurs groupes armés, ont du mal à conserver leurs positions.

La maison d'André a déjà été pillée deux fois ces cinq derniers mois. Matelas, ustensiles de cui­sine, cahiers d'école, tout est parti, et pourtant le père de famille sait bien que «les hommes en armes» n'hésiteront pas à revenir. La semaine dernière, un jeune homme de 23 ans a été assassiné alors qu'il tentait de s'opposer à des voleurs ; alors, chaque jour, à la nuit tombée, André installe ses enfants sur des nattes dans un bosquet derrière son enclos pour passer la nuit à la belle étoile.

«Voilà où nous en sommes arrivés. Je ne suis même plus en sécurité sous mon propre toit», dit-il. À Rutshuru, le fief des rebelles du M23, la situation sécuritaire n'a fait que se dégrader depuis la scission du mouvement en mars. Les attaques de groupes armés adverses se sont multipliées, sans que les rebelles ne puissent les endiguer faute de troupes....

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant