RD Congo : Goma sous la menace du M23

le
0
Ces soldats mutins ne sont qu'à une trentaine de kilomètres de la ville défendue par des Casques bleus de l'ONU.

Dans Goma, la capitale du Nord-Kivu, les habitants ne se posent qu'une question: la ville tombera-t-elle aux mains des rebelles du M23? En quelques semaines, ces militaires mutinés ont enchaîné les victoires, prenant successivement les bourgades et les villages pour ne s'arrêter finalement qu'à Rugari, à moins de 30 kilomètres de Goma. Entre les portes de la cité et les rebelles s'érige maintenant un mur de troupes congolaises, de chars des Nations unies et de Casques bleus.

Ce déploiement de forces se voulait rassurant. En fait, il a surtout souligné l'incapacité des FARDC, l'armée congolaise, à endiguer l'avancée des hommes du M23. «Les FARDC ont tout simplement abandonné notre village, raconte un habitant de Rutshuru. Il n'y a même pas eu de combat.»

Formé au début du mois de mai par le colonel séditieux Sultani Makenga, le M23 est officiellement un mouvement d'anciens soldats de l'armée congolaise qui se sont soulevés contre Kinshasa et son gouvernement pou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant