RCA-Bemba reconnu coupable de crimes de guerre par la CPI

le
0
 (Actualisé avec contenu du jugement) 
    LA HAYE, 21 mars (Reuters) - L'ancien vice-président 
congolais Jean-Pierre Bemba a été reconnu coupable de crimes de 
guerre, lundi, par la Cour pénale internationale (CPI) pour des 
faits commis en République centrafricaine en 2002 et 2003.  
    Ces crimes ont été commis lors d'une opération menée entre 
octobre 2002 et mars 2003 en RCA par un contingent du Mouvement 
de Libération du Congo (MLC) venu prêter main forte au président 
centrafricain de l'époque Ange-Félix Patassé après une tentative 
de coup d'Etat. 
    Cette intervention visait à s'opposer à l'unsirrection de 
soldats qui soutenaient l'ancien chef d'état-major des Forces 
armées centrafricaines (FACA), le général François Bozizé. 
    La cour, qui a rendu son jugement à l'unanimité, estime que 
Bemba est coupable de deux chefs de crimes contre l'humanité 
(meurtre et viol) et de trois chefs de crimes de guerre 
(meurtre, viol et pillage). 
    Ces actes, commis contre des civils, se sont produits sur 
"une zone géographique étendue", dans plusieurs quartiers de la 
capitale centrafricaine Bangui et dans d'autres villes, note la 
cour. 
    La CPI précise que Jean-Pierre Bemba, en tant que président 
du MLC et commandant en chef de l'Armée de Libération du Congo 
(ALC), "savait que les forces placées sous son autorité et son 
contrôle effectifs commettaient ou allaient commettre les crimes 
visés par les charges". 
    Pour rendre son jugement, la CPI a admis 733 éléments de 
preuve, a entendu 77 témoins et siégé pendant 330 jours 
ouvrables. 
     
 
 (Thomas Escrit, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant