RBS accuse une perte trimestrielle plus lourde que prévu

le
0
    LONDON, 28 octobre (Reuters) - Royal Bank of Scotland 
 RBS.L  a fait état vendredi d'une perte trimestrielle plus 
forte qu'attendu, faisant peser un doute sur le calendrier de la 
 poursuite par le gouvernement britannique de son désengagement 
d'un établissement qu'il a sauvé pendant la crise financière. 
    RBS, encore détenue à plus de 70% par l'Etat, a publié une 
perte attribuable aux actionnaires de 469 millions de livres 
sterling (523 millions d'euros), à comparer à un bénéfice de 952 
millions un an plus tôt. 
    Les analystes s'attendaient à une perte de 231 millions de 
livres, selon un consensus fourni par la banque. 
    RBS, qui souffre de coûts liés à sa restructuration et au 
règlement de litiges anciens, a dit en outre qu'elle ne 
parviendrait pas à vendre sa filiale Williams & Glyn avant fin 
2017. Cette cession lui avait été imposée dans le cadre du plan 
de renflouement de 2008, d'un montant total de 45,5 milliards de 
livres.  
    La banque n'a pas dégagé le moindre bénéfice annuel depuis 
2007 et l'investissement de l'Etat dans son capital se solde 
pour l'instant par une perte latente de 25 milliards.  
     
 
 (Andrew MacAskill; Patrick Vignal pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant