Rayon de soleil avant une nouvelle tempête ?

le
0
Rayon de soleil avant une nouvelle tempête ?
Rayon de soleil avant une nouvelle tempête ?

Vainqueurs de leur premier match de Ligue Europa depuis février 2009, les Verts se sont refait une santé jeudi en Ukraine. Mais revoilà maintenant le PSG, souvent sans pitié avec Saint-Etienne.

Les Verts attendaient cette victoire depuis le 26 février 2009, soir d’un succès face à l’Olympiacos dans le Chaudron (2-1). Après une disette de huit matchs, l’AS Saint-Etienne a renoué avec le succès en Ligue Europa jeudi soir. Et pas contre n’importe qui puisque les Stéphanois ont attendu d’affronter le finaliste de la dernière édition de l’épreuve pour enfin se réconcilier avec la Coupe d’Europe. Certes, le contexte (match disputé à huis-clos) a facilité la tâche des Verts, qui ont forcé la décision juste avant la pause sur une belle frappe du droit de Romain Hamouma dans le petit filet opposé (44eme). Un but ô combien important qui lance la saison européenne de l’ASSE et permet du même coup à la troupe de Christophe Galtier de rester dans le coup pour la qualification.

Pour préparer le déplacement de dimanche à Paris, cette première victoire en phase de groupes de la Ligue Europa (six nuls et deux défaites avant jeudi) intervient là aussi au meilleur moment. Surtout que depuis la saison dernière, le Paris Saint-Germain est la nouvelle bête noire de Saint-Etienne. Vainqueurs des quatre confrontations entre les deux équipes, les Parisiens n’avaient laissé que des miettes aux joueurs du Forez (onze buts encaissés, un seul marqué). Eliminés des deux coupes nationales par le PSG, les Verts gardent surtout un très mauvais souvenir de leurs derniers passages au Parc des Princes. Stéphane Ruffier, auteur le 31 août dernier devant le public parisien de la plus grosse bévue de la saison en L1 (5-0), avait lui vécu l’une de ses pires soirées, huit mois avant de prendre quatre buts sur la même pelouse (4-1).

Dimanche soir, les Verts chercheront avant tout à ne pas prendre une nouvelle fessée au Parc des Princes. Entre une équipe stéphanoise qui semble avoir retrouvé des couleurs depuis sa défaite à Caen lors de son dernier déplacement (1-0) et un Paris Saint-Germain extrêmement décevant dans le jeu face au Real Madrid, les cartes semblent quelque peu rebattues. Pourtant, encore marqué par les épisodes de la saison passée, Christophe Galtier en était beaucoup moins sûr jeudi soir après la victoire en Ukraine. « L’adversaire de dimanche soir est quand même une des meilleures équipes d’Europe. Elle nous a souvent corrigés la saison passée. J’espère que ce ne sera pas le cas dimanche, j’ose espérer que nous allons leur poser des problèmes. » Pour tenter de bousculer le leader parisien chez lui, l’entraîneur des Verts compte justement s’imprégner des ingrédients mis face au Dniepro pour renouer avec le succès sur la scène européenne. « Il faut se souvenir de ce genre de match. Dans les rencontres à venir, il faudra toujours avoir cette ambition de vouloir gagner. » Paris est prévenu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant