Raymond Aubrac, une figure de la Résistance

le
0
PORTRAIT - Le cofondateur du mouvement Libération-Sud est décédé mardi soir à Paris à l'âge de 97 ans.

Avec la mort de Raymond Aubrac, c'est l'une des figures les plus emblématiques de la Résistance qui disparaît. Une histoire digne de L'Armée des ombres. Aux côtés de son épouse, Lucie, décédée en 2007, il avait formé un couple à jamais uni dans l'engagement contre l'occupation nazie. Marié à Lucie, trois mois après le début de la Seconde Guerre mondiale, Raymond Aubrac est fait prisonnier le 21 juin 1940. Il parvient à s'évader grâce à l'aide de sa jeune épouse. Le jeune couple, qui aurait pu choisir l'exil en Amérique, choisit de rester en France et s'efforce de se fondre dans la population. Après la naissance de leur premier enfant, en 1941, les Aubrac s'installent en zone libre, à Lyon, dans une petite villa. Lucie est professeur dans un lycée de jeunes filles; Raymond, qui est ingénieur, dirige les travaux d'aménagement des pistes de l'aéroport de Bron. Derrière cette façade, les nouveaux parents participent très vite à la création de l'antenne lyon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant