Ravitailleurs : EADS ne dépose pas de recours

le
0
L'offre d'EADS n'était pas la mieux placée en terme de prix. Le Pentagone a respecté les règles et agit de façon rigoureuse.

«Il n'y a aucune base pour un recours». Sean O'Keefe, président de d'EADS Norrth America, a annoncé que le géant européen, candidat malheureux face à Boeing dans l'appel d'offres pour les ravitailleurs, ne déposera pas de recours auprès de la GAO (la Cour des comptes américaine).

«EADS a décidé de ne pas contester la décision du Pentagone. L'US Air Force a respecté les règles et s'est montré rigoureuse. Il n'y a lieu de faire un recours car c'est le prix qui a fait la différence», insiste Sean O'Keefe. De facto, c'est bien le prix qui a disqualifié l'offre d'EADS. Il s'avère en effet que Boeing, qui avait fait une offre à 42 milliards de dollars en 2008, a abaissé son prix à 31,5 milliards de dollars. Airbus, qui était le mieux disant en 2008 avec une offre à 38,5 milliards de dollars, affichait donc un prix bien supérieur cette fois-ci, puisque l'européen demandait 35 milliards de dollars.

Au terme de différents calculs, l'offre de Boeing a été notée av

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant