RATP : plaintes en série contre le syndicaliste proxénète présumé

le
0
Une nouvelle plainte a été déposée contre le «Roi» syndicaliste qui aurait organisé des soirées libertines à la RATP et aurait poussé à la promotion canapé.

Les syndicats de la RATP sont secoués par un scandale sans précédent dans l'histoire de la Régie. Celle-ci a éclaté lorsque Pierre Mongin, le patron de l'entreprise, a reçu le 22 juin dernier une lettre anonyme faisant état de salariés contraints de se prostituer pour obtenir une promotion ou encore de soirées libertines organisées avec des prostitués dans les locaux de l'entreprise. Le tout aurait été orchestré par un responsable Unsa de la régie, Gwenaël Eslan, surnommé le «Roi syndicaliste» par ses collègues. Une première plainte, déposée par son syndicat fin août, a entrainé l'ouverture d'une enquête préliminaire de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Mais l'affaire vient de prendre une nouvelle intensité puisqu'une nouvelle plainte a été déposée contre X la semaine dernière, cette fois-ci pour le compte d'une employée de la RATP. L'avocat de la victime présumée, Me Olivier Villeveille a également été con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant